Retour au Ventoux

Par la grâce de l’amitié – merci H et JiPé – nous voilà de retour au Mont Serein, à mi-pente du mythique Ventoux dont nous ne nous lasserons jamais. Montée par Malaucène, descente sur Sault, chaleur, odeurs, cigales et lavandes.

« Dominant du haut de ses 1.912 m toute la Provence, le Mont Ventoux est un site naturel d’exception, riche d’un remarquable fond floristique et faunistique qui lui a valu d’être classé « Réserve de Biosphère » par l’U.N.E.S.C.O. Il existe 368 réserves dans le monde. Sur les dix réserves françaises, deux, le Mont Ventoux et le Lubéron, sont en Vaucluse. La position géographique de ce massif, au carrefour du monde alpin et du monde méditerranéen, et son relief contrasté, génèrent une étonnante mosaïque de microclimats. Selon l’exposition et l’altitude, sont en effet représentés les différents climats d’Europe rencontrés depuis la Méditerranée jusqu’à la Laponie.

Du fait de la richesse de ses écosystèmes, le Mont Ventoux offre un couvert végétal unique où se côtoient plantes méditerranéennes (olivier, chêne vert, lavande…) à la base, et plantes arctiques (pavot du Groenland, saxifrage à feuilles opposées…) ces dernières poussant en été dans la caillasse qui recouvre toute la partie sommitale du massif. » http://www.lemontventoux.net/ventoux.htm

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.