Une page terrible d’histoire locale par M.-J. Masson

Les reporters de la Chrochro, comme elle, étaient en veille attentive ! A peine ça repart que ça repart. Michel-Jack Masson, fin spécialiste de l’histoire locale dont la Chrochro a publié maints enrichissants articles, nous propose une page d’histoire terrible publiée en mai 2015 : « Jeudi 4 décembre 1941 à l’aube… « la chatte ».

« À l’aube du jeudi 4 décembre 1941, deux agents armés de la GESTAPO 1 font irruption au domicile de René Bondon, 7 avenue de la Gare à le Perray (78), ils l’arrêtent sans ménagement. La femme qui les accompagne intervient pour que l’épouse allaitant leur bébé ne soit pas elle aussi « embarquée ». Ils la laissent libre.
Pourquoi ? Comment ? Les voisins ne comprennent pas ! Ils étaient venus la veille, mais avaient trouvé « porte close », après s’être assuré que le couple résidait effectivement à cette adresse, ils avaient décidé de revenir le lendemain à l’aube.
Au petit matin de ce jeudi 4 décembre 1941, une page dramatique commençait de s’écrire. L’actrice principale, une femme d’un mètre cinquante cinq aux cheveux châtain, se nomme Mathilde Carré, « Micheline », alias « la chatte ». Elle portera d’autres, beaucoup d’autres alias et pseudonymes au fur et à mesure que l’Histoire se déroulera ! Celle-ci était elle une simple interprète au service de l’occupant ? Quel était son rôle ? Il nous faut nous pencher sur les événements qui viennent de se dérouler pour tenter de comprendre cette irruption soudaine dans la vie de notre petit village et surtout dans celle du couple Bondon.« 

… lire la suite ICI [clic !]

Merci Michel Jack !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.