Le ticket qui tue..

sans-titre-3 Je vous l’accorde, l’anecdote qui suit est tout sauf grave, importante, centrale… mais elle fait partie des minuscules événements qui vous gonflent sévèrement…

En bref, soirée théâtre à Saint-Quentin, Arturo Ui et sa résistible ascension en plaisir proche. Parking 3 heures gratuites. Tu te dis, je mettrai au bout, pas grave. Au moment de te parkinguer tu vois en gros « attention parking fermé à 22h30 » alors fissa, retour vers la sortie et là, après avoir glissé ton ticket utilisé environ 4 minutes tu as le plaisir de voir la machine te demander 3€. Derrière, 10 voitures sortant chargées de courses du soir, devant, la liberté. Elle a un coût de 3€ ce qui, somme toute, est si peu mais si injustifié… Discussion animée dans la voiture et lassitude aidant, paiement et sortie.

Le lendemain, petite conversation avec le parking : « rien à secouer, c’est affiché partout, entre 0 et 15 mn c’est 3€, au-delà de 15m jusqu’à 3 heures en totalité c’est gratos« .

Je voudrais juste comprendre pourquoi on facture le gogo qui se trompe ou change d’avis ? Me sens un peu vache à lait de parking payant rapportant des mille et des cents. J’aurais su j’aurais loupé les 15 premières minutes d’Arturo :o)))

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.