De Bab, notre agent drômois, lutte contre un projet de destruction massive

77c51436f63d5f1edde7138c94f74477

Lettre d’info PCSCP du 28 nov 2014

Bonjour,
L’actualité étant très riche, et la situation évoluant de jour en jour, nous vous envoyons une nouvelle lettre.
- Nous nous adressons à vous aujourd’hui pour vous demander d’exprimer publiquement les raisons pour lesquelles vous êtes opposé.e personnellement à ce grand projet destructeur.
Mais aussi et surtout pour montrer aux élus porteurs du projet, politiques régionaux ou nationaux, qui usent de caricatures réductrices en traitant les citoyens opposants à ce type de projet d’extrémistes, de « djihadistes verts » ou de « zadistes » (en employant une connotation péjorative) que nous sommes en réalité des gens « ordinaires » et divers.
Montrons nos visages, les visages des mêmes citoyens qu’ils n’hésitent pas à solliciter en leur serrant la main quand ils ont besoin d’eux pour se faire élire !
Aujourd’hui, Mr Cottalorda, successeur de Mr Vallini à la présidence du Conseil Général de l’Isère, affirme publiquement, pour justifier la suppression punitive des subventions du Conseil Général à la FRAPNA Isère, qu’elle rejoint les « extrémistes » en soutenant ou faisant appel à la désobéissance civile !
Quand on sait que la FRAPNA travaille sur ce dossier depuis 2009, mais qu’elle a le grand tort de déposer un recours devant la Justice, c’est tout simplement l’expression de la société civile que Mr Cottalorda inscrit dans « l’illégalité » !
Alors que tous les avis scientifiques et techniques sur le projet nous ont donné raison pour dire que ce dossier est hors la Loi sur l’eau et porte d’autres irrégularités, ce sont bien les élus qui se mettent eux-mêmes hors la loi en faisant passer en force ce projet et en se comportant en « extrémistes » de la croissance !
Aussi, nous vous proposons de venir nous dire devant nos caméras, à visage découvert, en quelques mots, pourquoi vous êtes opposé.e à ce projet de Center Parcs dans les Chambaran.
(si la caméra ne vous convient pas, il est possible de vous exprimer par écrit en joignant votre photo)
Pour témoigner, veuillez contacter Patricia par email ou au 06 37 64 98 10 qui envisagera avec vous le meilleur moment pour vous rencontrer !
- L’association « Pour les Chambaran Sans Center Parcs » vient de déposer mercredi 26 novembre 2014, au tribunal administratif de Grenoble, un recours contre l’autorisation de destruction d’espèces protégées.
L’audience de notre référé concernant « l’autorisation de destruction d’espèces protégées » aura lieu le 12 décembre prochain à Grenoble.

Projet de Center Parc, Forêt de Chambaran : Un nouveau bétonnage de la nature au nom d’un soi-disant développement territorial et de l’emploi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.