Tricot urbain, à la mooooooooooooode !

Cette nouvelle tendance d’art urbain a mobilisé une cinquantaine de tricoteuses à Suresnes, sous la direction du créateur Michel Horchmann. Le 2 octobre, à l’occasion du Festival des Vendanges, elles habilleront une place centrale de la ville de leurs créations.

Tricot urbain, nouvelle mode chez les seniors

Le tricot urbain, ou tricot-graffiti ou encore « yarn bombing » en anglais, est une forme de street art en plein essor. Il s’agit d’investir la rue en recouvrant le mobilier urbain (bancs ponts, arbres…) de tricot. L’objectif est d’habiller les lieux publics afin de les rendre moins impersonnels.

A Suresnes, plus d’une cinquantaine de seniors se sont pris au jeu pendant six mois. Sous la direction du scénographe Michel Horchmann, elles ont tricoté des centaines de petits carrés de laine colorés, selon un code fourni par l’artiste, afin de constituer la matière d’une oeuvre éphémère. Cette réalisation s’inscrit dans le cadre d’un projet participatif qui faisait appel aux talents d’une centaine d’habitants en amont du Festival des vendanges, un des principaux rendez-vous des Arts de la Rue en Ile de France.

Le 2 octobre, les tricoteuses et l’artiste procéderont à l’habillage des arbres et des nacelles de la Place Masaryk à Suresnes. A la suite des festivités, la laine sera transformée en couvertures et offertes à associations caritatives.

A la mode, les tricoteuses-crocheteuses-brodeuses du tricot-thé ? Un peu mon n’veu !

Prochaine session, demain, lundi 28 septembre à partir de 14 à la bib.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.