Gros grincements de l’angeattachat… Les matins qui chantent peu

L'attachat de presseSalut c’est l’ange tendu. Dites donc, chez moi là-haut c’est d’un calme… Pour une fois que je me payais un petit viron matinal pour constater le bon état physique et mental de la cheffe et du fargussien marcheur, et bien c’est réussi ! 8h du mat’, fanfare de tronçonneuses broyeuses dans mon coin à moi, juste derrière le vieux grillage, le coin d’où je pouvais garder en permanence un œil bleu sur ma maison pour pouvoir me rassurer.

Sûr, me direz-vous, faut bien construire, puisque le magnifique terrain a été vendu pour ça et tronçonné, lui aussi. Ca ne te regarde pas, vieux matou pétochard ! Certes mais bon, voir les beaux arbres se faire dégommer les uns après les autres,  mes copains écureuils du coin disparaître et les zoizos tomber du nid, pas amusant du tout, ça me fiche dans une rage que vous ne pouvez même pas imaginer.

Et puis, côté santé mentale de la cheffe, ermmm, comment dire… ça vasouille, elle est totalement tronçonnée.

IMG_6088

One thought on “Gros grincements de l’angeattachat… Les matins qui chantent peu

  1. Oui, à Auffargis, on n’aime pas les arbres…

    J’ai souvenir d’un chêne remarquable devant l’école, symbole fort d’une époque où le directeur était un admirateur de Victor Hugo, qu’on a abattu sans vergogne pour laisser place à un parking/dépose minute.

    J’ai souvenir d’un noyer qu’on a fait croire mort et tronçonné sans états d’âme, place de l’église,

    J’ai souvenir de quatre tilleuls, place de l’église, comme en écho à ceux de la place de la mairie, qu’on a coupés pour mettre des poubelles en plastique et de la triste grave blanche,

    J’ai souvenir de quatre arbres dans la cour de l’école où les enfants adoraient trouver un petit coin d’ombre, et jouer aux quatre coins, qu’on a supprimés pour mettre à la place du goudron toxique…

    Alors moi, si j’étais un arbre fargussiens, je chanterais : Comme un arbre dans la ville, ami fait après ma mort, barricades de mon corps, et du feu de mes brindilles…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.