L’attachat : 4 potes insolites

Chalut, c’est l’ange poilu ! Vous allez bien ? Pour moi ça carbure et vous n’imaginez pas ce que c’est que de ne plus jamais avoir la pétoche, c’est re-po-sant, re-la-xant, gra-ti-fiant et poi-lant.

Mais je viens vous causer d’ot chose. De là où j’observe, je viens de tomber sur une scène étrange : mon fargussien marcheur à moi, à 4 pattes sur le sol, entouré de trois de mes vieux potes (vieux par rapport à moi, voyons, qu’allez-vous déduire ?)

Observons : la nuit est tombée, les bouteilles sont vides (sauf celle du jus de fruits, no comment), le kawa vient d’être servi et il y a des cannes sur le radiateur. A quelle étrange cérémonie se livrent-ils ? … Fin de repas ? Egarement ? Perte d’un objet précieux derrière le radiateur mais y’a pas trop de place derrière ce radiateur, je le sais j’ai essayé et me suis coincé une papatte arrière un jour où j’ai eu la trouille et ai voulu me cacher sans mesurer l’ampleur du problème…

J’attends vos suggestions car, foi d’ange poilu, je n’y comprends goutte !

Mes vieux potes

3 thoughts on “L’attachat : 4 potes insolites

  1. Y aurait-il des gouttes qui tomberaient du radiateur sur le beau parquet de la salle à manger ? Une sorte de fuite en quelque sorte ?
    Dans tous les cas, le fargussien marcheur présente un bel… acharnement 🙂

  2. un facétieux (très) sauteur bouchon, après un passage rapide, mais fracassant, dans les pampilles d’un lustre malencontreusement installé à la verticale du centre de la table ?

    Si c’est ça, le Grib se propose de venir aider au repêchage du bouchon, il est très fort pour ça…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.