M.-J. Masson : la croix Vaudin au Perray

Pour faire suite au 15e épisode [clic !] des chouettes « souvenirs de gosse » de l’ami Michel-Jack, voici un article d’HMPY sur La Croix Vaudin dont il est fait mention dans cet épisode fameux…

Vous connaissez ? Bien sûr ! Vous l’avez déjà vue ? Pas certain et même probablement pas pour nombre de nouveaux Perrotins ! Voici son histoire… La croix Vaudin se trouve à l’angle du bois de Pourras, au carrefour du chemin de Montfort (ancien chemin de Montfort au Perray passan par la Ferme de Corbet, et qui sautait le rû Peissonnier au fond de la vallée de Pourras. L’endroit de sa traversée de la vallée est aujourd’hui matérialisé par une chaussée séparant les étangs de Pourras et de Corbet) et de l’ancien Chemin de Saint-Léger à Auffargis longeant le bois de Pourras, chemin non carrossable. Elle est située sur le point le plus haut (179 m) du plateau Bruyèro-Perrotin, en fait de la La croix Vaudinrégion, à proximité de la commune des Bréviaires, à une centaine de mètres de la ferme de la Croix Vaudin (ou du moulin à vent)…

Soit en coordonnées Lambert : X 563,050 et Y 1112,450.
On la nomme généralement “croix”, mais il s’agit en fait d’un calvaire (un Christ en croix). Sa date d’édification est inconnue mais est très ancienne, sa présence est attestée en 1660 lorsqu’un hameau aux Bréviaires prend son nom : “hameau de la croix Vaudin”. Elle est symbolisée par une petite croix sur la carte de la rivière d’Eure, ainsi que sur la carte de la forêt de Saint-Léger4 de 1708. Elle est nommée sur les cartes de 17645 et de 18306, toujours au même endroit qu‘actuellement (toutefois, sur la carte de 1764, elle porte le nom de “croix Vaudion”).
Une pratique qui se perd dans la nuit des temps de la religion chrétienne, consistait à édifier un calvaire au centre des carrefours importants ou très fréquentés afin d’en déloger le diable qui, comme chacun le sait, affectionnait les carrefours, surtout aux quatre chemins, pour y égarer les pauvres gens ou prendre possession de leur âme. Il ne nous appartient pas d’en discuter, cela faisant simplement partie de la vie et des croyances de nos ancêtres. Pendant très longtemps, cet endroit n’était que landes et taillis… ». Pour lire la suite et découvrir l’histoire de ce lieu, c’est ICI [clic !].

Merci beaucoup, Michel-Jack, président d’Histoire et Mémoire du Perray-en-Yvelines et pote de la chrochro, pour tout ce que tu partages avec nous en ces pages, M.E.R.C.I. !

3 thoughts on “M.-J. Masson : la croix Vaudin au Perray

  1. Bjr,

    Intéressant, je pourrais compléter mes infos sur cette croix, lors de randos

    jluc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.