Trouvé chez l’amie Fanchon

Trouvé chez l’amie Fanchon : « Fanchon retiendra pour finir ce délice philosophique où Michel Serres commente bien chrétiennement l’actualité de la famille : « Le mariage gay est réglé depuis 2000 ans » ! »

Vous n’êtes pas obligés de partager, je ne suis pas obligée de ne pas partager :o) Bonne lecture !

Michel Serres : «Cette question du mariage gay m’intéresse en raison de la réponse qu’y apporte la hiérarchie ecclésiale. Depuis le 1er siècle après Jésus-Christ, le modèle familial, c’est celui de l’église, c’est la Sainte Famille.

Mais examinons la Sainte Famille. Dans la Sainte Famille, le père n’est pas le père : Joseph n’est pas le père de Jésus. Le fils n’est pas le fils : Jésus est le fils de Dieu, pas de Joseph. Joseph, lui, n’a jamais fait l’amour avec sa femme. Quant à la mère, elle est bien la mère mais elle est vierge. La Sainte Famille, c’est ce que Levi-Strauss appellerait la structure élémentaire de la parenté. Une structure qui rompt complètement avec la généalogie antique, basée jusque-là sur la filiation : on est juif par la mère. Il y a trois types de filiation : la filiation naturelle, la reconnaissance de paternité et l’adoption. Dans la Sainte Famille, on fait l’impasse tout à la fois sur la filiation naturelle et sur la reconnaissance pour ne garder que l’adoption.

L’église donc, depuis l’Evangile selon Saint-Luc, pose comme modèle de la famille une structure élémentaire fondée sur l’adoption : il ne s’agit plus d’enfanter mais de se choisir. à tel point que nous ne sommes parents, vous ne serez parents, père et mère, que si vous dites à votre enfant «je t’ai choisi», «je t’adopte car je t’aime», «c’est toi que j’ai voulu». Et réciproquement : l’enfant choisit aussi ses parents parce qu’il les aime.

De sorte que pour moi, la position de l’église sur ce sujet du mariage homosexuel est parfaitement mystérieuse : ce problème est réglé depuis près de 2 000 ans. Je conseille à toute la hiérarchie catholique de relire l’Evangile selon Saint-Luc. Ou de se convertir.»

2 thoughts on “Trouvé chez l’amie Fanchon

  1. Personnellement, je ne suis ni pour ni contre. Je me refuse de juger qui que ce soit et surtout d’interdire à mes congénères de trouver leur bonheur sous la forme qui leur convient. Unir deux êtres c’est surement reconnaître qu’ils ont les mêmes droits que les autres. La hiérarchie de l’église (qui prône le bonheur de tous) prend partie alors que l’on ne lui a jamais demandé de bénir les mariages homosexuels (il n’y a aucun changement pour elle.
    Par contre, je suis gêné car pour moi UNION = PROCRÉATION. Le mariage est une union reconnue qui protège les droits de l’enfant.
    MJM

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.