3e édition du nettoyage de printemps ce matin, pile avant les giboulées !

Comme annoncée ICI [clic :], encore une fort sympathique matinée passée à (tenter de) nettoyer les bords de route et autres lieux publics entre ramasseurs à pied, voitures accompagnantes et camion de la Mairie.

Pas mal de monde et beaucoup d’enfants ; sauront-ils se souvenir à l’âge adulte qu’ils étaient les plus concernés par la pollution répugnante que constituent les bouteilles jetées, les canettes virées, les pneus balancés, les matelas déposés, les cartouches qu’on néglige de ramasser, les écrans de télévision vomis dans un coin de forêt, j’en passe et des meilleures… Ecoeurante récolte sans cesse à recommencer, hélas. Hélas surtout pour les jeteurs.

Idée pour la prochaine « réjouissante » collecte : plus de panneaux d’informations disséminés dans toute la commune, encourageant les éventuels distraits de la canette à déposer leurs déchets au bon endroit et voire même à participer, pourquoi pas ?

LE CAS DE LA CANETTE : chaque année, 225 milliards de canettes sont vendues dans le monde dont 3,25 milliards en France et 41 milliards en Europe. Un consommateur français en consomme 50 par an alors qu’un américain en consomme 360 par an ! Or, une canette jetée dans la nature met 100 à 500 ans pour disparaitre, c’est pourquoi le recyclage de ces emballages est très répandu et nécessaire. Les canettes sont soit en aluminium (30% du gisement) soit en acier avec les extrémités en aluminium. Les canettes sont totalement recyclables. Cependant, une canette dite en acier se recycle à l’infini alors que celle en aluminium se recycle en canette plusieurs fois.

LE CAS DE LA CARTOUCHE : la FICEVY  (fédération qui regroupe les départements de l’Essonne, du Val d’Oise et des Yvelines) demande aux chasseurs: … de ramasser les douilles et boites de cartouches vides…. Allez donc faire un tour en forêt…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.