Sacrebleu n°2

Crac

[clic sur l’image pour voir le précédent Sacrebleu]

1) Tu te rends au concert So Gospel [clic !] ; il est 15h30, il pleut, tu te gares bien « comme il faut » sur un emplacement bien balisé, aucun flic au monde ne pourrait te chercher de noises tellement tu es conforme à tout. Tu t’installes pour le concert.

2) De nombreuses minutes plus tard et rempli d’allégresse, tu regagnes, en compagnie de ton conjoint, ton véhicule en chantant « Oh happy day » [clic !]  et là un long cri d’horreur façon gospel sort de ta gorge : y’a encore un connard (ou une) qui a frappé ta petite auto de plein fouet ! Et, vu l’endroit où tu étais garé, il a fallu, soit que le connard passe bien trop près, soit qu’il veuille forcer à tout prix le passage alors qu’un véhicule s’était déjà bien engagé en face et que ce même connard n’a pas priorité. On pourrait écrire le roman sombre des forceurs de passage dans les rues à sens alterné de notre village…

La dernière fois c’était sur un emplacement dûment balisé également. Bilan : portière défoncée par le pare-choc du 4/4 braquant comme un dingo pour sortir de sa place et se foutant royalement de ce qu’il défonce vu que chez lui ça ne laisse aucune trace. Laisser un petit mot sur le pare-brise pour s’excuser ? Vous rêvez !

L’avant-dernière fois itou mais là paf dans l’arrière-train gauche, enfoncé.

J’EN AI MARRE DES CONNARDS !

3 thoughts on “Sacrebleu n°2

  1. Je suis bien d’accord avec toi, beaucoup trop de connards.
    Mais la traversée d’Auffargis constitue, de mon point de vue, un véritable gymkhana avec les emplacements de stationnement répartis d’une manière curieuse et dangereuse car parfois en sortie de virage.

  2. Intéressant point de vue. Cela dit, quand on sait qu’il y a des obstacles, on peut râler et tempêter MAIS respecter, au pire ça ne « coûte » que deux ou trois minutes…

  3. Oh zut, désolé pour ta titine.Je vois que cette année il y a encore plus de cons que l’année dernière, c’est une épidémie…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.