Roland : fin de ma chronique

Chères Lectrices, Chers Lecteurs, Bazoches, ce 1er dimanche de l’Avent 2011.

Quel voyage intérieur, ces textes d’Auffargis, ces années-là !

Et quel partage avec la Chronique Fargussienne, et avec vous !

Merci à vous, Hélène, Adeline, Fanchette, et vous toutes et tous qui m’avez accompagné, qui avez donné toute leur justification à mes textes, et qui les avez fait exister, à vous qui m’avez fait connaître le plaisir des mots, et ces retrouvailles avec Auffargis. Quel plaisir de redonner vie à ma maison de Villequoy, aux beaux paysages tout autour d’Auffargis, de laisser mes souvenirs ressurgir.

Je pensais à l’instant à Reporter Gwendalina et à son projet de donner la parole aux seniors, enrichissant ainsi la vie de nos plus jeunes.

Mais ma Chronique a été bien plus : elle a été aussi un voyage en profondeur – ce que je n’avais pas du tout prévu, lorsque je la commençais.

Cet ensemble de textes, qui forme un tout, et qui laisse, pour un temps, la place à mon silence et à ma réflexion, pourrait être une Nouvelle Biographique. Pourquoi pas ?

Je vous dis, Chères Lectrices, chers Lecteurs, toute ma reconnaissance, à vous qui m’avez accompagné.

Quand ma réflexion aura mûri, et si elle doit m’emporter vers de nouveaux textes, je reprendrai la plume pour vous retrouver.

Roland Bideau

Auffargis par Pierre Alglave

3 thoughts on “Roland : fin de ma chronique

  1. MERCI, Hélène, pour cette dernière belle photo d’Auffargis et son église – Je vous souhaite un bel Avent et un beau Noël –
    Au Revoir –
    Roland

  2. Cher Roland,
    ton départ me chagrine. Mais oui ! Je m’étais habituée à lire tes belles chroniques. J’y avais pris goût et elles étaient pour moi, des amies que je retrouvais à chaque fois avec un très grand plaisir !
    Je suis bien sûre et certaine, que, mises bout à bout, elles pourraient faire une nouvelles formidable !
    Je te dis à mon tour toute ma reconnaissance. Moi qui ne connaissait pas Auffargis, je suis devenue une fagussienne de coeur !
    Merci à toi pour nous avoir livré tant de tes souvenirs !
    A très bientôt !
    Très belles fêtes de fin de Noël et de fin d’année.
    Je t’embrasse.
    Edith

  3. Chère Edith – Je trouve ton commentaire ce matin jeudi – Pas facile de trouver les mots pour te dire à quel point il me touche: ce sont les autres qui nous disent qui nous sommes, et ce que nous savons faire; c’est à eux que nous devons l’estime de nous-mêmes.
    Des commentaires comme ceux-là , ce sont eux qui font de ma chronique un enjeu formidable de ma 68ème année – Merci, Chère Fargussienne d’adoption- Oui, je vais publier ces textes, d’ailleurs en pensant aux beaux poèmes que tu écris depuis des années, afin que chacun sache qui tu es, et comment tu vis.
    Si Hélène parvient à organiser cette rencontre avec mes Lectrices et Lecteurs , peut-être pourras-tu y être présente…
    Je te remercie très amicalement et te dis à bientôt, Edith – Beau Noël à toi aussi –
    Je t’embrasse –
    Roland

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.