Roland se souvient : épisode 17

Auffargis, ces années-là…

Et si, chers lecteurs, l’élan qui m’entraîne à écrire avait été animé par le besoin, d’abord inconscient, de dépasser ce qui s’est réveillé dans mon cœur au souvenir des yeux de jais ? Et si tout ces mots avaient bouillonné en moi au seul objectif de me faire revivre, grâce à vous, cette nostalgie si intense – pour l’oublier ensuite ? La fiction est puissante, même si elle est parfois un refuge.

Mais il me faut bien oublier ce que la vie m’a refusé. Peut-être d’autres liens – avec Auffargis ! – prendront-ils un jour la place, régénérée, de la souffrance.

Et puis il faut bien dire que cette chronique – j’ai tant de plaisir à l’écrire – vit aussi grâce à deux fées…

Je m’arrêtais récemment sur le gong familial appelant à table, et qui me tirait de ma rêverie bucolique. Vie familiale, tu es irremplaçable, malgré tes aspérités et tes piquants. Et puis il y a un piano dans le salon, comme celui qui accompagnait nos veillées de Noël à Baden-Baden. Et puis mon père descend de son bureau pour partager le dîner avec nous, après avoir, l’après-midi, ramassé pommes et poires au verger.

Pas plus tard que 22 heures, ce soir !

A suivre…

Région viticole de Baden-Baden

3 thoughts on “Roland se souvient : épisode 17

  1. Mes Chers Lecteurs se font un peu plus rares – Dites-moi – Et passez un beau dimanche ensoleillé!
    Roland

  2. Mais, si! Mais, si on est là, Roland… On te lit avec bonheur… (mais on n’a pas toujours le temps de répondre… Tiens, là, pour l’instant : trois gnomes à la maison qui dévastent la salle de jeux, vident le frigo et squattent l’ordi… pas beaucoup de disponibilité ;-)))))

    Merci, et vite, on attend la suite (et moi, j’attends de te rencontrer au vernissage de l’expo Enfants d’Haïti, hein ?)

  3. Grand’Merci, Sophie, pour ton chaleureux commentaire- Et bon courage avec tes ‘loubards’! A vendredi! –
    Roland

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.