Le GPS et le kamikaze

Les as du GPS : combien c’est étrange, du moment qu’une machine leur dit « vas-y c’est tout droit »,  ils oublient aussi sec le panneau « cul de sac », le panneau « interdit aux 2 et 4 roues » et les chemins de terre fort visiblement piétonniers qui continuent la partie goudronnée de notre sente. Malgré tout nous avons une circulation régulière de véhicules de toutes sortes et de camions dont je ne vous dis pas combien ils ont chaud en faisant demi-tour. Certains craquent et font marche arrière, au péril des clôtures, des bordures fleuries et du petit toit de Françoise. Bref.

Il y a dix minutes environ,  nous avons, après un certain ébahissement, remis le grand prix de la cerise sur le gâteau de la sente, la palme d’or, le bon point, le prix d’excellence et la médaille de vermeil de la Chronique fargussienne, les lauriers et le César à :

Kamikaze ou décérébré par le GPS ?

A notre grand regret, bien que ce brillant lauréat gagne le fargugusse de l’obéissance, il se voit offrir une paire de lunettes correctrices, des cours d’alphabétisation et de nouveaux pneus arrière vu comment que ça a patiné dur pour remonter en marche arrière dans un espace à peine plus large que la Twingo bleue en question (sur la photo, « il » a déjà remonté la moitié du chemin très pentu parcouru…). Parmi les étrons habituels de la sente, ce gros bleu-là fait tâche !

Comptine : « une petite automobile » : une petite automobile / qui courait de ville en ville / où allait-elle ? / A Paris P.A.R.I.S. / De quelle couleur était-elle ? / Bleue (ou autre) / As-tu du bleu sur toi ? / Oui / O gué, tu es sauvé… / Non / O pardon…

4 thoughts on “Le GPS et le kamikaze

  1. J’ai bien peur que le GPS rende con, enlève tout sens critique, c’est le nouveau chant des sirènes, mais tout le monde n’est pas aussi bon navigateur qu’Ulysse.

  2. Le GPS rassure les gens qui ont peur de se perdre, et voilà ce que ça donne, ils en perdent leur bon sens.
    En ce qui me concerne, je n’ai pas trop le sens de l’orientation mais je n’ai pas de GPS, parce que j’aime me perdre justement, et ça m’arrive souvent.
    Et alors, c’est dans ces moments-là que la vie a un goût d’aventure, devient une poésie et que l’on peut faire de belles rencontres.

  3. Joli commentaire Camino, merci. Ce qui m’épate le plus c’est que la raison se mette « aux ordres » d’une machine en « zappant » de très réalistes « sens interdit » ou autres, bien placés bien en vue… Avons-nous un « cerveau qui obéit » et un cerveau qui renâcle ???

  4. OUF !! c’est pas une twingo « bleu myosotis !! »
    C’est un « macaron jeune conducteur » collé aux fesses ???
    Bon il repasse quand chercher ses 1er prix : les lunettes, les trophées …
    Le GPS : « Tom Tom  » et moi : on s’entend trés bien !! Il me propose et … je dispose !!
    Combien de fois il m’a aidé avec politesse ( » faire demi tour dés que possible ! »..et la p’tite voix derrière : « tiens maman tu t’es encore trompée !! »)…
    Et dites moi comment si on est seul dans la voiture on peux lire une carte la nuit et prendre la bonne route hein ???( surtout avec un sens de l’orientation inexistant !! )…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.