Roland se souvient : épisode 2

Explications à propos du TAPIS VERT (merci Calpurnia) : « Le tapis vert… En bas de la rue Creuse, on dépassait la rue montant aux Vindrins, et puis à 100 mètres en direction de la sablière, c’était sur la droite, on prenait un petit chemin, et on arrivait au tapis vert…

Grande étendue d’herbe bien verte et douce, où nous allions goûter ou pique-niquer, et nous amuser. Il n’en reste plus rien, la végétation l’a dévoré… »

—————————————————-

Fin de l’année scolaire à Auffargis, 195…

Ce matin, Monsieur Schwalbach nous fait répéter le Chant du Départ, surtout pour ceux qu’il présente au Certificat d’Etudes ; d’autres vont passer l’examen d’entrée en 6ème, et être admis au Collège de Rambouillet. Fini, les images (bons points) reçues pour les bonnes notes… et parfois retournées à l’Instituteur, pour cause de punition !…

Et puis cet après-midi, le groupe des garçons ira en promenade au tapis vert (vous connaissez ?) – en guise de leçon de choses ; ça sent les grandes vacances ! On descendra la Rue Creuse, après avoir laissé la Place de la Mairie, ses tilleuls entourant la fontaine, et le café – disparu par la suite- qui occupait la maison à gauche de la Mairie (et ancien marchand de vin). Une célébrité a longtemps occupé cette maison : Monsieur Félix Lévitan, en son temps Maire d’Auffargis et directeur du Tour de France.

Il est loin le défilé de Mardis Gras, tous costumés, qui fait le tour d’Auffargis, tandis que les plus accueillants des Fargusiens nous offrent quelques crêpes, avec un sourire.

Elles sont loin les glissades sur le verglas, dans la rue qui descend de la Grande Rue vers la route des Vaux de Cernay ; quel plaisir de l’insouciance, quelle joie pour nous, les enfants qui s’amusent sans réserve.

C’est plutôt le temps de fêter la Saint-Jean, autour d’un grand feu de joie, qui a donné son nom au Feu de Saint-Jean (vous connaissez … ?)…

A suivre…

>>> cher reporter, nous attendons les explications concernant le « tapis vert » !

En illustration, deux reproductions de cartes postales de 1905 et 1930 (donc bien avant ce récit) prises sur le site de notre Mairie ICI, merci !

La Mairie vers 1930Auffargis Place de la Mairie 1905

Vous remarquerez, en agrandissant la première carte postale, le panneau « au vélocipédiste » sur le pignon côté mairie !

Le tapis vert...
En bas de la rue creuse, on dépassait la rue montant aux Vindrins, et puis à 100 mètres en direction de la sablière, c'était sur la droite, on prenait un petit chemin, et on arrivait au tapis vert...
Grande étendue d'herbe bien verte et douce, où nous allions goûter ou pique niquer, et nous amuser.
Il n'en reste plus rien, la végétation l'a dévoré...

20 thoughts on “Roland se souvient : épisode 2

  1. oui, oui, le tapis vert ! On y allait pique niquer avec mes parents et leurs copains, et on faisait des parties de balles au prisonnier endiablées…
    Malheureusement, il n’a pas été entretenu, on ne le voit même plus…

    Le Feu de Saint Jean, tout contre le bois du Père Janvier où je jouais avant que les machines ne l’abattent, malgré Marie-France qui s’était postée devant pour les empêcher de passer ;-)))

  2. Alors, allez-vous nous dire exactement où se trouve le tapis vert ????? Du côté de la rue Creuse ?????

  3. Le tapis vert…
    En bas de la rue creuse, on dépassait la rue montant aux Vindrins, et puis à 100 mètres en direction de la sablière, c’était sur la droite, on prenait un petit chemin, et on arrivait au tapis vert…
    Grande étendue d’herbe bien verte et douce, où nous allions goûter ou pique niquer, et nous amuser.
    Il n’en reste plus rien, la végétation l’a dévoré…

  4. Calpurnia, c’est un pseudo…qui représente une ‘ancienne’ d’Auffargis ?
    Bonne journée
    Roland

  5. Et Fanchette ? – Marie-France vit à Rambouillet, je crois – La mentionner, c’est continuer de descendre la rue principale jusqu’à l’ancien Café des Chastang, avec , en vis à vis, la boulangerie des Jacquot.
    N.B. Beaux textes, sur le site, sur le bonheur de vieillir.
    Roland

  6. Calpurnia garde tout son mystère… elle vous répondra elle-même je pense ! Merci pour vos écrits Roland !

  7. Non, non, Marie France vit à Auffargis. C’est même ma voisine, et on se voit régulièrement. Toute une équipe des vieux fargussiens se retrouve parfois, dans les fêtes de voisins… On ne parle pas forcément du village, mais le fait qu’on soit là des dizaines et des dizaines d’années après notre arrivée prouve notre attachement au lieu 😉

    Un petit indice sur Fanchette : le salon de coiffure + le kébab + la pharmacie étaient à l’origine la maison de Flore et Alice, mon arrière-grand-mère et mon arrière-grand-tante, à qui j’allais toujours faire des bisous en passant quand j’allais chez Odette faire quelques courses… 😉

  8. … Et au fait, je jouais aussi dans les rues du village en compagnie de Calpurnia 😉

  9. Je dirai même plus (hihihihi!) : que le père de Calpurnia et le mien allaient déjà faire les zozos à la butte aux lapins ou au tapis vert alors que nous n’étions même pas encore nées, n’est-ce pas Calpurnia ? 😉

  10. Dites donc ! Reporter Roland le déclencheur !!! On va en apprendre des choses !!! Chouette alors. Envoyez-moi vos photos anciennes du village, cela ferait des illustrations on ne pet plus ciblées pour les articles !

  11. Il faudrait que je me « penche » sur les centaines de photographies de mes parents et grands-parents… Il y en a des cartons entiers… non classées, bien évidemment ! Quand j’aurai 5 minutes, je te cherche ça 😉

  12. Roland, le déclencheur, mais oui ! La maison d’Alice, Fanchette, Calpurnia ,vous pourriez bien être des petites filles de M.et Mme Noël …? Cad des enfants de Chantal ou Jocelyne , ou Bernard Noël – ou encore de JP Barat ?
    Dans cette maison, nous venions jouer aux cartes,après dîner, accompagnés de nos épisodiques correspondants anglais ou allemands(-es) –
    Vous vous retrouvez , entre anciens, en compagnie de Philippe Oldfield, peut-être ?
    Et la famille des amis originaires d’Algérie(je crois) –
    Je saurai QUI est Calpurnia !? Marie-France habite la maison de ses parents, à côté du Café tenu autrefois par les Chastang ?
    Amitiés
    Roland

  13. Gagné ! En tout cas en ce qui concerne Fanchette ! Petite fille de M. et Mme Noël, en effet, fille de Jean-Claude (l’aîné). Calpurnia, en revanche, ne fait pas partie de la famille Noël.

    Nous nous sommes retrouvés il y a quelques temps chez Madeleine, avec Philippe Oldfield qui vient parfois à Auffargis et Catherine, la petite fille de Mme Piednoir qui vit maintenant dans sa maison, en face de chez Madeleine.

    Je ne vois pas qui est la famille originaire d’Algérie… Pouvez-vous m’en dire un peu plus ?

    et oui, Marie France habite la maison de ses parents, à coté du café, et moi, j’ai racheté la maison d’encore à côté, où vivait Jean Chastang avant (et où à l’origine il y avait un café, on le voit sur les vieilles photos de la grande rue).

    Pour Calpurnia, il s’agit également d’une vieille famille du village… Mais je n’en dirai pas plus… (sauf que cela se situe plus haut dans le village… 😉

  14. Ah! Merci Fanchette! Calpurnia pourraitêtre une fille de la famille Bonte?? Je parle de Michel ou de Daniel- Et petite-fille de Mme (Violette) Bonte, décédée il y a peu d’années…? Les Bonte sont une vieille famille d’Auffargis – Mais je peux me tromper.
    La famille des ‘Pieds Noirs’ venus s’installer à Auffargis dans les années soixante-Elle, une dame très typée,’ type espagnol’, un couple très convivial- Et leur fille , si belle, mais là je n’en dis pas plus -Ils avaient également un fils, très sympa- Nous nous retrouvions tous dans le grenier chez les Bonte, grenier aménagé par Jacques en ‘Bar privé’ ; c’était quelques années, donc, après celles décrites dans ma chronique.
    Alors, les Anciens, auxquels j’appartiens, ont conservé la place à Auffargis, par l’intermédiaire de leurs enfants!
    Et puis, il y a Nelly André, et d’autres encore…
    Bonjour à Marie-France!
    Très cordialement
    Roland Bideau

  15. Bonjour Hélène,

    Vous voulez bien publier le 3ème article de ma Chronique? j’ai besoin de lecteurs!
    Amicalement
    Roland Bideau

  16. Cher Roland, il va falloir patienter au moins jusqu’à lundi ! Que vos lecteurs ne s’impatientent pas trop, La fargussienne a du boulot :o)

  17. Je n’étais pas repassée par là…

    Fanchette : oui, si le tapis vert existait encore, il en aurait des choses à raconter…

    Roland Bideau : mon arrière arrière grand-père était garde chef chez le baron de Rotschild, mon arrière grand-père également.
    Mon arrière grand mère était la cousine germaine de Robert Benoist, dont le père habitait la rue de l’artoire, la dernière maison avant le pont (totalement saccagée par les occupants actuels). C’est à Auffargis que ces deux familles se sont connues… Ca commence à faire un bail !
    C’est assez compliqué d’ailleurs, car deux frères avaient épousé deux soeurs…
    Mes parents occupent actuellement la maison familiale, rue du fondu, après avoir occupé une autre maison familiale, place de la mairie : la maison « aux géraniums »

  18. Bonjour,
    Ami durant l’adolescence avec Philip Oldfield dans les années 1963…
    j’étais apparenté avec les Laugier qui habitaient Auffargis.
    Avec Philip nous nous sommes perdus de vue et j’aimerais bien le contacter si possible.
    Pouvez vous lui transmettre message et coordonnées:
    Pierre Pradel 8 rue andré campra 13127 Vitrolles
    ICI
    0689144212
    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.