Loques loquaces

Trou ou protection ?Palabres ou mise au tombeau ?Angoisse ou réunion d'amies

Je ne sais pas pourquoi ces images (Festival 2010 des jardins, Chaumont sur Loire) me soufflent quelque chose de désagréable mais c’est ainsi. Elles me font penser au livre « les hirondelles de Kaboul » mais, encore une fois, pourquoi ? Ce creux de terrain, est-ce un trou pour mise au tombeau ou un refuge, un lieu de palabre ou d’ultime réunion ? Qu’en dites-vous ?

Détails crochet

Ci-dessus un agrandi des pièces de tricot et de crochet, « comme quand on était p’tits » et que nos mémées écoulaient en faisant des couvertures tout le stock de laine maintes fois tricotée, détricotée, lavée, remise en Frisé !écheveaux puis en pelote et ainsi de suite… Quel boulot ! Pour mettre la laine réutilisée en écheveaux, les mamans réquisitionnaient les enfants, leur faisant tendre les bras en avant pour y enrouler  la laine et achever de défriser le fil propre. Frère aîné construisit vite une machine en mécano afin d’être tranquille : il pouvait tourner une manivelle tout en continuant à lire et à récolter les félicitations, lui !

Photographies des « arbres de santé » (ou arbres loques) de Béatrice Saurel et Michel Racine

2 thoughts on “Loques loquaces

  1. Oui justement c’est un trou.
    Trou de bombe datant du bombardement du pont sur la Loire à Chaumont-sur-Loire. Devenu, le temps d’un festival voire plus, lieu de palabre sur le vivant, palabre repris par les arbres autour du trou. MR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.