Vu de ma fenêtre (juillet 2010) par Marie-Thérèse

Coupe du monde à Auffargis

En juillet la coupe du monde de foot battait son plein, sons de fiasco ou de victoires, sons de vuvuzelas, sons de cloches divers et variés (ou diverses et variées, comme vous voulez l’entendre…). (On peut éventuellement cliquer sur l’image).

Pendant ce temps-là, au coeur d’Auffargis, l’équipe des blanches-grises s’entraînait du matin au soir, peaufinant le dribble, la charge loyale, le coup-franc et que sais-je encore. Ah si ! J’oubliais le tir en demi-volée :o)

Sur l’image, la joueuse de gauche feint l’indifférence mais se prépare plume de rien à amortir de la patte droite tandis qu’au centre on cherche à feinter l’adversaire de droite. C’est d’un compliqué le foot ! Politiquement parlant bien sûr…

Bi-vuvuzela

Et si on se faisait un p’tit coup de vuvuzela pendant la Fête de la soupe ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.