Mes salvia sclarea et le gros bourdon noir

Je sais bien que je vous ai déjà fait le coup de l’émerveillement face à la sauge sclarée (ou musquée) mais je ne m’en lasse pas. Et la colonie de gros bourdons noirs non plus. Nous n’en avions pas les années précédentes alors question pour les spécialistes : sont-ils venus juste attirés par les odeurs délicieuses de MA sauge ? Aimant bien le bois tendre, ils ont creusé leur domicile dans un des tas de bois sous la terrasse.  Attention, à cause semble-t-il du réchauffement climatique, on recense de plus en plus de bourdons noirs qui aiment de plus en plus forer le bois également dur et qui, par conséquent, font de gros dégâts dans les charpentes…  Le terme  bourdon noir ou abeille charpentière (Xylocopa violacea) regroupe plusieurs espèces. Les deux principales espèces (grosses, noires, à reflets violacés) de France sont Xylocopa violacea et Xylocopa valga ; elles sont avec le frelon, la grande scolie des jardins, parmi les plus grands hyménoptères d’Europe (2,5 à 3 cm de long). Plus ICI.

Maison bourdon noirA l'approche de la sauge musquéeCarrément DANS la fleurBourdon noir au boulot

Ils (les bourdons) ou elles (les abeilles charpentières) arrivent en vrombissant à fond, butinent, collectent à tour de bras de calice en calice puis repartent chez eux/elles lourdement chargés(ées) et comme ivres. Moi qui crains le frelon comme la peste, il me semble ne rien avoir à craindre de ma copine violette, pas agressive. Et puis impossible de me confondre avec une bûche !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.