Crapauduc 2010 : au rapport !

Opération crapaudsLe bilan crapauduc vient (ou presque) de sortir, merci Grégory et toute l’équipe !

Extrait : « … Le nombre de batraciens recueillis lors de la migration vers l’étang en 2010 est de 5968…. On remarque ainsi que l’espèce bénéficiant le plus du dispositif de protection des batraciens est de très loin le Crapaud commun. Le Triton palmé, les grenouilles rousses et agiles profitent également, quoique dans une moindre mesure, de cette opération de sauvegarde. Le dispositif apparaît ainsi comme un bon indicateur de la taille des populations reproductrices du site. Notons la présence du Triton alpestre, espèce considérée comme assez rare en Ile-de-France.

La faiblesse des effectifs de grenouilles vertes recueillies est à relier à ses moeurs. S’agissant d’une espèce hivernant principalement dans la vase des plans d’eau, il est exceptionnel de la recueillir dans le dispositif, cette grenouille ne migrant en principe pas pour se reproduire. Toutefois, conformément aux lois de dispersion des batraciens, elle demeure susceptible de passer par le dispositif. Quant à la Salamandre tachetée, laquelle vit dans les bois marécageux de l’étang des Vallées, elle n’a jamais été trouvée dans les seaux du dispositif, ce qui reste toutefois étonnant. L’observation la plus remarquable reste celle d’individus de Tritons crêtés (une femelle sur la photo ci-dessous), révélés pour la première fois depuis 1994 par notre dispositif. Il se peut néanmoins que d’autres individus… » Le très intéressant rapport entier est à consulter ICI, bonne lecture et rendez-vous en 2011 pour la prochaine opération de sauvegarde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.