La chronique de l’attachat de presse – 1er mai 2010

Touareg, reporterSamedi 1er mai, pffff. L’an prochain, dimanche 1er mai, re-pffff. Pas une seconde de répit au boulot et en plus les jours fériés s’ingénient pendant deux longues années à faire pâles doublons avec les jours ordinaires ! Pffff. Pas facile la vie d’un chtravailleur…

Blague à part car je suis quand même rudement privilégié, je voulais vous confirmer que je m’amadoue. Joli à prononcer ça : je m’a-ma-doue.

Car vous n’imaginez sans doute pas les jours que je viens de passer :  1 bébé de 5 mois à forte voix, 1 soeur de 2 ans 1/2 à forte voix itou, 1 dynamique de 3 ans 1/2 à voix éraillée, 1 gentille qui tousse de 7 ans, 1 grand de 7 ans 1/2 épisodique. Il en manquait 2, je ne vous dis pas la galère du chat de service. Sont à peine réveillés qu’on entend dans toute la maison « l’est où Touareg ? », quand ça n’est pas « éou Oua’eg ? », ce qui a le don de mettre les oreilles à vif ! Et attendez, ça n’est pas tout : il y avait aussi les parents des sus-énumérés.  Plus la cheffe et le chef. Plus le chat des voisins qui débarque tous les matins pour se faire poupougner sous mes yeux réprobateurs. Plus les poules. Plus deux trucs poilus qui couinent tout le temps, mmmm voyons donc, des… des hamsters ! Plus les trucs à écailles que je n’ai pas le droit de chatouiller.

De guerre lasse j’ai laissé tomber (presque) toutes mes timidités : « ils » me touchent, « ils » me malaxent, « ils » me hurlent des trucs dans les trompes d’Eustache (‘A VA OU’A’EG ?) comme si j’étais blindé de boules Quiès… allez je vous l’avoue : « ils » sont, finalement, bien mignons :o)

J’ai quand même perdu 200 grammes à cause du stress. Là, je me reconstruis lentement. Ne sais même pas si j’aurai le temps vu qu’on annonce l’arrivée de numérodeux et numéroquatre d’ici peu. Va bien falloir que je me rende à l’évidence, ils sont tellement contents de la qualité de mon accueil et de mes gratins aux nouilles qu’ils reviennent, c’est bon signe ça, non ? Alors je guette.

L'attachat de presse

8 thoughts on “La chronique de l’attachat de presse – 1er mai 2010

  1. J’adoooore. Enfin ch’adoooore. Cha ch’est vraiment du reportage au poil. Avec une vision très chagace de la vie. On reconnaît la griffe d’un chroniqueur professionnel. A-t-il déjà mangé la souris de son ordinateur ? Bon pardon, c’était un peu tiré par les moustaches…
    Poutous à Touareg et à sa maîtresse !

  2. Que dirais-je moi qui suis retraité, plus un seul jour férié pour me reposer, je n’ose même plus regarder le calendrier car cela me donne de la fièvre de savoir que certains ont droit à des jours chômés et payés…
    Oui, oui, d’accord c’est tous les jours dimanche, mais on devrait avoir au moins quelques jours fériés spéciaux, rien que pour faire plaisir aux retraités…
    Michel Jack

  3. Je rajoute quelques délicates caresses à cet adorable matou, lors d’une prochaine visite je l’approcherai avec une douceur extrême, pour ne pas risquer de freiner cette approche avec les petits diables , il faut reconnaitre avec lui qu’un tel débarquement, quand on a ses habitudes, même si on est prévenu, ça a de quoi vous déstabiliser !
    Bisous à Touareg et à ses maitres
    susie

  4. MJ : je suis partante pour les jours fériés spéciaux, ne te reste plus qu’à mettre tout ça en place…

  5. ChAdeline, je ne boulotte que de la souris fraîche, pas de l’usée en plachtique !!!

  6. Bisous Susie, pas de bile, je me remets de mes émotions, d’autant plus que l’homme de la cheffe me met de la moquette dans la chambres des petites rigolos afin que je puisse à la fois roupiller sous une couette ET me faire les griffes en passant. Sont mimi dans cette famille quand même !

  7. Touareg : tu es bien chic assis devant ta fenêtre, rien a voir avec le Touareg tout plat au fond de ton panier en osier du garage… la pause te va bien joli minou, Bonjour à la Cheff

  8. Ah merci Tantine pour ce commentaire. Si je suis tout plat dans mon panier c’est passk’on m’a offert un méga super génial pull-matelas en mohair !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.